Se méfier du Shore Break

Le shorebreak est la vague qui déferle au bord et qui concentre toute son énergie une dernière fois pour finir sa course dans une forte pente. Shorebreak est un mot anglais, il peut être remplacé par le mot brisant ou rouleau de bord en français.

 

shoreBreak

 

Sur Anglet, l’érosion des bancs de sables et l’accumulation de sable sur la partie haute de la plage ont accentué la pente. Le brisant est donc plus présent maintenant sur le littoral angloy : à marée haute mais aussi parfois à marée basse sur les plages du nord (Cavaliers en particulier).

De nombreux accidents graves, que ce soit en surf, en bodyboard, en bodysurf ou lors de baignade se produisent dans le shore break. Leur gravité est liée au fait qu’on est directement projeté sur une surface dure : on ne tombe plus sur de l’eau mais sur du sable dur comme de la pierre quand on s’y retrouve projeté à pleine vitesse. Cela revient à plonger dans une piscine sans eau.

Ce sont les traumatismes crâniens et cervicaux que l’on redoute le plus même si les traumas au niveau des membres sont plus fréquents. Ils surviennent quand on tombe la tête la première et que le cou se tord au moment où le crâne touche le fond. Cela peut occasionner une lésion de la moelle épinière et une paralysie grave.

 

shoreBreak 2

 

Quelques conseils

  • Quand vous sortez de l’eau, regardez derrière vous si une vague de bord vicieuse ne se prépare pas à vous balayer.
  • Ne tournez pas le dos à l’Océan !
  • Ne soyez pas pressés! Attendez le bon moment pour vous extraire du trou à la faveur d’une rentrée d’eau.
  • En surf, sortez de la vague avant d’arriver sur cette dernière section ! Y effectuer une dernière figure est très risqué.

 

Article rédigé par Alberte et « le pinceau » (surf prévention).

Partager sur :