Le journal d’un guide à Hawaii

Makaha Bodysurfing Classic

21 janvier 2015

C’est donc ce week-end qu’ a eu lieu la première compétition de l’ année à Makaha. Elle se déroule sur 2 jours au vu du nombre de participants et de catégories, en effet pas loin de 70 compétiteurs dans les différentes catégories d’ âge et de sexe pour le bodysurf, le handboard, le paipo et le bodysurf tandem.

Tout commence le vendredi soir où Sean et moi rejoignons un groupe de compétiteurs afin d’ établir ce qui sera notre campement pour les deux jours suivants: chapiteaux, tables, barbecue et glacières XXL feront l’ affaire. Il y’ a des locaux de Makaha, des bodysurfeurs des 4 coins de l’ île mais aussi des californiens, à savoir deux gars du Wedge Charlie et Thomas et quelques autres du Wolf Pack d’ Oceanside, un groupe de lifeguards pratiquant le bodysurf.

Nous sympathisons autour du barbecue en descendant quelques bières puis allons nous coucher car une longue journée nous attend.

Le lendemain le staff termine la mise en place et je me rends compte des moyens mis à disposition: une tour pour les juges et le speaker, sono sur toute la plage et jet-skis pour assurer la sécurité. Une bonne vingtaine de chapiteaux et tentes sont dressés sur le sable, nous avons envahi le spot.

La compétition débute par la cérémonie d’ ouverture avec une prière collective et la bénédiction du clan Keaulana.

This week end was the Makaha Bodysurfing Classic event, two days contest due to the number of contestants and categories: around 70 competitors from different age and gender for bodysurf, hanboard, paipo and tandem bodysurf.

It starts Friday night when Sean and I join few guys entering the contest to establish our camp for the next two days: tents, tables, barbecue and XXL camping fridges will help us. There are Makaha locals, guys from allover the island but also californians: 2 guys from Wedge crew Charlie and Thomas, and others from Wolf Pack of Oceanside lifeguarding and bodysurfing of course.

Talk near the barbecue, drink some beers and then go to bed because a long day is coming.

Saturday, staff ends the organisation and I can see huge work they did: tower for judges and speaker, sound amplifiers allover the beach and jet skis for our safety. Thing like twenty tents on the sand, we invaded the spot.

Contest begins with opening ceremony, collective prayer and Keaulana’s blessing.

Voir les les liens suivants / See following links :

 

 

 

juges

Des juges au placés au mieux / Best place for the judges

Les séries débutent et j’ attend mon tour en observant le plan d’ eau.
Les vagues font un bon 2m outside et la reforme n’ est pas évidente à attraper, vent insignifiant mais beaucoup de courant, je comprends que ça va pas être facile d’ avoir de bonnes vagues.
Heureusement les jet-skis sont à la disposition des compétiteurs pour les ramener au peak après chaque vague, une première pour une compétition de bodysurf! Ce n’ est autre que la fameuse Hawaiian Water Patrol qui assure la sécurité, emmenés par Brian Keaulana et Terry Ahue, en gros les meilleurs pilotes que vous puissiez trouver sur Terre.
Ma série est annoncée et je me retrouve direct en demi-finale car nous ne sommes qu’ une douzaine dans ma catégorie d’ age 21-30 ans. Six compétiteurs dans l’ eau pendant 25 minutes, 10 vagues max et les 2 meilleures comptent.
Je suis à bloc et j’ essaye de prendre les meilleures vagues mais c’est difficile de déchiffrer le line-up capricieux de Makaha. Je passe de longues secondes dans la mousse pour connecter les différentes sections, à moitié en apnée. A peine le temps de récupérer sur le sled du jet-ski qu’ il faut déjà repartir au charbon, lutter contre le courant et prendre les bonnes décisions.
Fin de la série, j’ ai réussi à avoir une vague correcte et d’autres plus longues mais beaucoup dans la mousse. Je suis vraiment pas serein mais à l’ annonce des résultats je remporte la série. Soulagé donc, il faut croire que c’était difficile pour tout le monde.
Les finales ont lieu le lendemain, je peux donc me réhydrater sereinement avec une bonne bière. Nous passons la soirée sur la plage comme la précédente, dans la convivialité et le partage. Aloha Spirit.

Contest starts and I wait for my heat watching the line up.
Waves are 6 feet outside et the inside is not easy to ride, light wind but strong current, I understand it’s going to be difficult to catch the good ones.
Hopefully jet skis pull competitors out after each wave, first time ever in a bodysurfing contest! Hawaiian Water Patrol do the job, with Brian Keaulana and Terr Ahue, best pilots you can find on Earth.
I hear my name called at the beach marshal and I’m already in semi final because we’re only 12 guys in my age category 21-30 years old.
Six contestants per heat, 25 minutes length, 10 waves max, 2 best scored.
I want to do my best and try to catch the best waves but it’s hard to decrypt the random line up of Makaha. I spend long time riding the whitewater to connect next sections, almost holding my breath all the way trough. Few seconds to rest on the jet ski sled and you’re already on the battle field again, fighting the current and trying to make good choices.
End of the heat, I had one little nice wave and others with more riding length but straight in the whitewater. I don’t feel confident but when they announce results I win the heat. I’m happy so, it must has been hard for everybody.
Finals runs on Sunday, so I can easily rehydrate myself with a good beer. We spend the night on the beach like the last one, with happiness and sharing Aloha Spirit.

 

plan d'eau

Le plan d’ eau Samedi matin à l’ accalmie / Saturday morning in-between sets

Dimanche, le swell est légèrement tombé et il n’y a plus les gros sets de la veille pour mettre le spot en chantier. Les vagues sont rangés et le vent est toujours faible. Belles conditions en perspective.
Je prends part à l’ épreuve du bodysurf tandem, assez originale car le but est de rider la vague avec un partenaire et d’ exécuter des manoeuvres synchronisées. Mon binôme du jour est brésilien et se nomme Kalani Lattanza, c’ est un des protagonistes de la session historique à Jaws. Henrique Pistilli est également présent avec son équipe télé pour filmer les épreuves. L’ essai n’ est pas très concluant car nous n’ arrivons pas à trouver de bonnes vagues et finissons dans les derniers du classement, cependant nous pouvons admirer Mark Cunningham et Don King bodysurfant avec harmonie sur de longues distances, ainsi que Duane DeSoto, local de l’ étape, qui glisse avec sa fille sur son dos!
Mark Cunningham m’ aura fait la plus grosse impression.  A plus de 60 ans il remporte sa catégorie en Bodysurf, le Handboard et le Bodysurf Tandem, grâce à son expérience et sa glisse inimitable.
Gros respect également à Duane DeSoto, ancien champion du monde de longboard, qui remporte la catégorie Paipo loin devant les autres. C’ est une planche en bois sur laquelle on glisse allongé, l’ ancêtre du bodyboard. Un vrai waterman.

Sunday the swell dropped a little and there are no more cleaning sets. Waves are rideable and wind is still light. Nice day to come.
I enter the bodysurf tandem, original category because you have to ride the waves with your partner and do tricks together. Mine is Kalani Lattanza from Brazil, one of the guy who bodysurfed Jaws last days in Maui. Henrique Pistilli is also there to record the contest with his TV show. Unfortunately we don’t manage to catch good waves but had fun watching Mark Cunningham and Don King ripping long distance waves, and Duane DeSoto riding with his daughter on his back!
Mark impressed me. More than sixty years old he won his Bodysurf category, Handboard and Tandem, due to his knowledge and unique style.
Big respect to Duane DeSoto, former world longboard champion, he won Paipo division far from other contestant. Paipo is a flat board made of wood, it’s the bodyboard’s ancestor. True waterman.

 

paipo division

Paipo division

 

Wolf Pack crew with Sean Enoka and Melvin Keawe, contest director (white shirt)

 

Mark Cunningham

Carton plein pour Mark Cunningham / Mark Cunningham was the man of the contest

 

contest view

Vue d’ ensemble du contest / Overview of the contest site

C’est à mon tour d’ entrer en lice pour la finale. Ca se passe plutôt bien, je réussis à rider de bonnes vagues jusqu’au bord dont certaines avec une bonne dizaine de manœuvres car les conditions sont idéales à présent. Quelques gauches aussi, plus courtes avec un rollo dans la fermeture.
Tout le monde chope des supers vagues et quand le jet-ski me remonte au peak je peux voir mes concurrents sur de belles sections.
Au final je suis satisfait car j’ai pris beaucoup de plaisir pendant la finale et j’ ai vraiment donné le meilleur de moi-même.
Le verdict tombe lors de la remise des prix, j’ obtiens la deuxième place derrière Kanealii Wilcox, un des meilleurs jeunes de l’île avec qui je m’ entends bien car on a partagé pas mal de sessions. Je suis content pour lui.
C’ est un bon début donc, d’ autant plus que je suis gâté avec les lots. En effet en une seule compétition à Hawaii j’ ai gagné presque autant de lots que dans toutes mes compétitions françaises réunies…

My final comes. It goes pretty good, I can ride nice waves to the sand, and ones with lots of tricks because surf conditions are excellent at this time. Some lefts too, shorter with rollo re-entries at the end.
Everybody catch good waves and when the jet ski pull me out I can see my opponents ripping nice sections.
At the end I’m fully satisfied because I had a lot of fun during the final and I really did my best. Verdict falls at awards ceremony, I get 2nd place behind Kanealii Wilcox, one of the best young bodysurfer of the island. I’m happy for him because he’s a nice guy and we shared some sessions last days.
It’s a good start, and even more with the prize lots. In only one contest in Hawaii I won almost the same stuff I won with all french contest reunited… 

 

Gavage / Nice prize

La journée se termine en apothéose car j’ ai l’opportunité de tester le SUPsquatch. C’est un immense Stand Up Paddle gonflable qui peut supporter une dizaine de personnes. Trois pagaies de chaque côté et en avant pour surfer les vagues, le tout coaché par Brian Keaulana himself!
Il nous emmène au large, facile avec la passe de Makaha, et quand le set arrive nous ramons comme des dingues. Sensations garanties, nous surfons la vague du fond jusqu’au bord avec deux 360° en prime. C’ était juste magique!

The day ends nicely because I have the opportunity to try SUPsquatch. It’s like a giant flatable Stand Up Paddle which can handle ten people. Three paddlers each side and let’s go surfing, with Brian Keaulana himself as a coach!
He picks us up to the outside, easy with Makaha channel, and when the set comes we paddle hard. Guarantee sensations, we ride from outside to the shore with two 360°. It was just magic!

 

Paré pour l’ aventure / Ready to go

 

Bref ce week end a été bien rempli. Je retiendrais l’ accueil parfait qui m’ a été réservé par la communauté des bodysurfeurs hawaïens et la bonne humeur générale qui planait sur Makaha. Mais aussi l’ organisation sans faille du contest, bravo à Melvin Keawe, ainsi que les nouvelles rencontres que j’ ai pu faire avec les californiens, Mark Cunningham et les gars de Makaha.
Le Wedge Crew revient en mars, ça promet de bons fous rires car ils sont bien débiles pour le peu que j’ en ai vu…
Un énorme swell va frapper l’île toute la fin de semaine, et peut-être une compétition à Pyramid Rock (côte Est) ce week end donc beaucoup d’ action en perspective.
Je vous quitte avec une photo du Pipe la semaine passée, qui a cassé au 2nd reef pendant 2 jours. A très vite les amis.

Well, it’s been a big week end. I will remember the perfect way Hawaiian bodysurfing community welcomed me and the good vibes floating in the air at Makaha beach. The no fail contest too, congrats Melvin Keawe, and also the new meetings I made with Californians, Mark Cunningham and Makaha boys.
Wedge crew comes back in March, it promess me lot of laugh because they are crazy guys for the few i’ve seen of them…
Big swell is going to hit the island all the end of week, and maybe a contest at Pyramid Rock, Eastside, so much more action to come.
I leave you with a Pipe picture last week, which broke 2nd reef during 2 days. See you soon buddies.

 

pumping

Pumping

Partager sur :